Allemagne: plusieurs mobilisations contre le nationalisme

Des milliers de personnes ont manifesté ce dimanche dans plusieurs villes d’Allemagne, dont Berlin et Francfort, contre le nationalisme, à une semaine des élections européennes.

» LIRE AUSSI — À Milan, les nationalistes bombent le torse une semaine avant les européennes

À Berlin, 20.000 manifestants, selon les organisateurs — plusieurs milliers selon la police — ont défilé dans le centre de la capitale, de l’emblématique Alexanderplatz vers la Colonne de la Victoire, dans le parc de Tiergarten. Les défilés ont également réuni des milliers de pro-Européens à Francfort (14.000 selon la police), Hambourg, Cologne ou encore Munich.

À Berlin, 20.000 manifestants, selon les organisateurs - plusieurs milliers selon la police - ont défilé dans le centre de la capitale.
À Berlin, 20.000 manifestants, selon les organisateurs — plusieurs milliers selon la police — ont défilé dans le centre de la capitale. Omer Messinger / AFP

Les manifestations de ce dimanche s’inscrivaient dans le cadre d’une journée de mobilisation européenne «contre le nationalisme» dans plusieurs pays d’Europe, à l’appel de plus de 250 organisations, dont Attac, Pro Asyl, Campact, et partis.

À Vienne, où la coalition entre conservateurs et extrême droite a connu ce week-end une brutale débâcle, quelque 2500 personnes ont manifesté selon la police, 6000 d’après les organisateurs. Des milliers de manifestants s’étaient déjà rassemblés samedi devant la chancellerie pour réclamer de nouvelles élections face au scandale frappant le FPÖ (extrême droite), dont l’homme fort, Heinz-Christian Strache, a été acculé samedi à la démission de tous ses mandats.

Les manifestations de ce dimanche s'inscrivaient dans le cadre d'une journée de mobilisation européenne «contre le nationalisme» dans plusieurs pays d'Europe.
Les manifestations de ce dimanche s’inscrivaient dans le cadre d’une journée de mobilisation européenne «contre le nationalisme» dans plusieurs pays d’Europe. REUTERS/Thilo Schmuelgen

Les élections européennes du 26 mai, susceptibles d’être marquées par une forte abstention et des scores élevés des formations nationalistes, vont décider de «l’orientation future de l’Union européenne», selon le mot d’ordre des organisateurs allemands, appelant à «lutter contre le nationalisme et pour une Europe démocratique, pacifique et unie».

Источник: Lefigaro.fr

Источник: Corruptioner.life

Share

You may also like...